Qu’est-ce que le charrette.club ?

On ne va pas se mentir, trouver un nom c’est toujours la croix et la bannière.

Mais lorsque notre équipe d’entrepreneurs du digital s’est retrouvée et a pris l’habitude de travailler ensemble, nous avons décelé un point commun traduisant la passion que nous mettons au service de nos projets : fournir l’effort jusqu’au dernier moment. Alors quel rapport avec le mot « Charrette » me direz-vous. C’est parti pour la parenthèse historique !

Direction l’école des Beaux Arts de Paris qui, jusqu’en 1968, se scindait en plusieurs adresses : la principale rue Bonaparte, actuelle adresse des Beaux-Arts et les autres dans ce que l’on appelait des « ateliers libres », répartis dans la capitale.

Pendant 140 ans, la règle reste inchangée. Les rendus, projets pour les concours et examens doivent être soumis à l’adresse principale rue Bonaparte, en salle Melpomène, avant que le douzième coup de midi ne retentisse. Un peu comme Cendrillon, version architecte.

C’est pourquoi, afin de pouvoir respecter cette intransigeante règle, les étudiants en architecture louaient aux livreurs de charbon leurs charrettes afin de livrer en temps et en heure les rendus créés toute la semaine durant. Ainsi, chaque élève gagnait un temps monstre dans le transport et pouvait peaufiner jusqu’aux derniers instants son projet avant le jury. C’est comme ça qu’est née l’expression « être charrette », ou « faire charrette » ou même « to do Charrette » (oui, ça s’est même exporté, la classe).

Gazette de Saint Germain des Prés

Gazette de Saint Germain des Prés

Autre point non négligeable, nos parcours digitaux sont depuis longtemps liés à la ConstrucTech, le BTP, l'architecture etc. Il y a donc une certaine logique. La charrette, c’est donc notre philosophie. Que ce soit pour nos clients, ou pour le club, nous saurons profiter de chaque instant et astuce pour livrer le meilleur de nous-mêmes, dans le temps imparti. Nous sommes et ferons toujours charrette pour nos projets.

Alors loin de nous l’idée de convoiter, à travers cette explication, la place de Stéphane Bern dans Secrets d’Histoire, mais c’était pour vous expliquer d’où vient ce nom qui peut sonner potache à la première écoute. Merci de nous avoir lu jusqu’au bout du bout.

Pour vous récompenser, écrivez-nous et Nicolas vous offrira un kebab aux beaux-arts pour vous remercier (sans supplément, faut pas déconner).

Nous écrire